Téléchargez le Calendrier scolaire 2023-2024 (Officiel)





iciHaïti - Cap-Haïtien : Jumelage avec la ville d’Allada au Bénin

iciHaïti - Nécrologie : L’AFC en deuil après le décès d’Olnick Alézy

iciHaïti - AVIS : Appel à candidatures, 27e Festival PhotoESPAÑA

iciHaïti - Nécrologie : Décès de l’Ingénieur Agronome Pierre Léger

iciHaïti - Futsal : Échange technique avant la détection


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - «BID Invest» : Prêt de 5 millions US à Barbancourt pour le climat

Haïti - Diaspora : Possibilités d'investissements avec les PME haïtiennes

Haïti - FLASH : Le pénitencier National pris d’assaut, de nombreux prisonniers s’évadent, chaos dans la capitale (Vidéo)

Haïti - Actualité : Zapping


+ de nouvelles



Haïti - Insécurité : «La crise en Haïti menace la sécurité des Caraïbes» dixit Guterres
16/05/2023 09:33:51

Haïti - Insécurité : «La crise en Haïti menace la sécurité des Caraïbes» dixit Guterres
Lundi 15 mai 2023, António Guterres le Secrétaire Général de l’ONU lors d'une conférence de presse conjointe avec le Premier Ministre jamaïcain, Andrew Holness, à l’issue de leur réunion à huis clos a déclaré « la crise actuelle en Haïti est une menace pour la sécurité de toute la région et au-delà » pressant la communauté internationale de réagir en conséquence après avoir reconnu que cela a été difficile.

Guterres a reconnu la difficulté de mobiliser la communauté internationale pour faire face à la crise que traverse Haïti à travers une proposition de formation d'une force de police internationale pour mettre fin aux gangs armés et soutenir un processus politique qui gagne la reconnaissance de tous

« Cela a été un exercice difficile. Il a été difficile de mobiliser la volonté de ceux qui auraient les meilleures capacités pour mener cette opération. Il a également été difficile de créer les conditions politiques pour qu'il soit plus facile pour les différents pays de s'entendre pour prendre participer à cette intervention », a déclaré António Guterres le Secrétaire Général de l’ONU

Le Secrétaire Général de l’ONU António Guterres, qui a manifesté son soutien aux initiatives jamaïcaines, a remercié Holness pour le fait que la Jamaïque soit le premier pays à « avoir immédiatement exprimé sa volonté de participer à cette opération » https://www.haitilibre.com/article-38757-haiti-flash-la-jamaique-prete-a-deployer-des-militaires-et-policiers-en-haiti.html , ainsi que pour sa contribution à un processus politique « qui tente de rassembler les différents acteurs pour trouver une issue à cette crise politique ».

« Je veux, encore une fois, demander à la communauté internationale de comprendre qu'une solidarité efficace avec Haïti n'est pas seulement une question de générosité, c'est essentiellement une question d'intérêt personnel intelligent, car la situation actuelle en Haïti reflète une menace pour la sécurité de toute la région et au-delà », a déclaré António Guterres après avoir promis à la Jamaïque sa « ferme défense » que la communauté internationale « reconnaîtrait le succès de ses efforts. »

Guterres a affirmé qu’Haïti « se trouve dans une situation très tragique », dans laquelle le système politique est paralysé, les niveaux de violence des gangs « sont absolument terribles » et les besoins humanitaires sont « dramatiques ».

Le Secrétaire Général des Nations unies a également souligné qu'il est « nécessaire de trouver une voie politique qui permette la reconnaissance d'un gouvernement légitime affronter la violence des gangs. »

En ce sens, il a expliqué avoir fait une proposition au Conseil de sécurité de l'ONU pour soutenir Haïti avec « la présence d'une force de police internationale robuste pour mettre fin aux gangs et, en parallèle, démocratiser le processus politique ».

De son côté, Holness est convaincu que les demandes d'aide à Haïti ne tombent pas dans l'oreille d'un sourd « La question est le rythme de l'action et les pays qui veulent aider voudront également être sûrs qu'il y a un processus politique en cours qui peut produire un résultat final post-crise. »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-39536-haiti-insecurite-le-secretaire-general-de-l-onu-en-jamaique-pour-discuter-de-la-crise-haitienne.html
https://www.haitilibre.com/article-39528-haiti-actualite-zapping.html
https://www.haitilibre.com/article-39445-haiti-flash-situation-de-terreur-les-chiffres-noirs-du-gouvernement-henry.html
https://www.haitilibre.com/article-39386-haiti-flash-la-situation-en-haiti-comparable-a-celle-des-pays-en-situation-de-guerre-dixit-antonio-guterres.html
https://www.haitilibre.com/article-39498-haiti-flash-le-binuh-alarme-par-la-hausse-de-plus-de-28-de-la-violence-au-1er-trimestre.html
https://www.haitilibre.com/article-38957-haiti-crise-le-pm-du-canada-s-est-entretenu-avec-son-homologue-de-la-jamaique.html
https://www.haitilibre.com/article-38757-haiti-flash-la-jamaique-prete-a-deployer-des-militaires-et-policiers-en-haiti.html
https://www.haitilibre.com/article-38693-haiti-politique-intervention-d-helen-la-lime-au-conseil-de-securite-sur-haiti.html
https://www.haitilibre.com/article-38686-haiti-securite-il-faut-de-toute-urgence-deployer-une-force-armee-specialisee-internationale-dixit-guterres.html
https://www.haitilibre.com/article-37913-haiti-onu-helen-la-lime-dresse-un-sombre-portrait-d-haiti-au-conseil-de-securite.html
https://www.icihaiti.com/article-37866-icihaiti-demande-d-intervention-armee-lettre-du-premier-ministre-au-secretaire-general-de-l-onu.html
https://www.haitilibre.com/article-34162-haiti-flash-le-president-jovenel-moise-assassine-par-des-mercenaires-officiel-mis-a-jour-7h00-+-video.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Agrippa
Posté le 16/05/2023 11:57:11
Les pays «Amis d'Haïti» n'ont tout simplement pas l'intention d'aider notre nation. Si c'était le cas, la plus importante action à accomplir ce serait de cesser de soutenir les dirigeants qui sont en train de semer le chaos à travers le pays. Ce serait bien plus efficace que le déploiement et l'intervention de forces militaires étrangères. En soutenant et en encourageant les individus qui sont "illégalement" aux commandes de notre destinée, les «pays amis d'Haïti» se rendent complices de ces gens et deviennent de ce fait les pires ennemis du pays.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n