iciHaïti - Petit-Goâve : Agression à la machette au cours d’une manifestation

iciHaïti - Littérature : Fédia Stanislas lauréate du Prix littéraire Deschamps

iciHaïti - Inondations : Distributions d’aide dans la zone metropolitaine

iciHaïti - Religion : La crise au pays serait l’œuvre d’un mauvais esprit...

iciHaïti - Petit-Goâve : Le Maire Limongy aide les manifestants mais pas les victimes d'inondations


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : La SOGENER refuse de payer les 194 millions réclamé par le BMPAD

Haïti - Coupe du Monde U-17 Brésil 2019 : Liste des joueurs convoqués et calendrier

Haïti - Politique : 2ème semaine de grève de la faim...

Haïti - Manifestation : 16 blessés, 1 mort, vandalisme et affrontements


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Pose de la première pierre du Parc industriel de Caracol
28/11/2011 17:26:37

Haïti - Économie : Pose de la première pierre du Parc industriel de Caracol
Ce lundi 28 Novembre 2011, le Gouvernement haïtien, de concert avec le gouvernement américain, la Banque Interaméricaine de Développement (BID), le fabriquant coréen de vêtements le Sae-A Co. Ltd, ont officiellement procédé à la pose de la première pierre du Parc industriel de Caracol. Le Président Michel Martelly, en compagnie de l'ancien Président américain Bill Clinton, a présidé la cérémonie de ce parc de 246 hectares, l'un des grands et le plus moderne dans les Caraïbes. Les dirigeants locaux et les gens d'affaires, ainsi que plus de 500 membres issus des communautés du Nord et du Nord-Est d’Haïti ont assisté à l'événement. Le Parc industriel de Caracol permettra de créer des milliers de nouveaux emplois pour les Haïtiens et aidera à lancer Haïti sur la voie de la croissance économique.

Dans son discours liminaire, le Président Martelly a souligné l'engagement de son administration à continuer à rechercher des investissements pour créer des emplois en Haïti. « Haïti est ouverte aux affaires », a-t-il répété.

« Le Parc industriel de Caracol démontre l'impact positif que des investissements étrangers peuvent avoir dans la construction d'une meilleure Haïti », a déclaré le président Clinton. « Elle apportera des dizaines de milliers d'emplois pour les Haïtiens, et je suis fier d'être ici pour l'inauguration des travaux de cet important projet. »



Le Sae-A Co. Ltd investit 78 millions de dollars pour développer des opérations dans le parc et s'est engagé à embaucher au moins 20,000 Haïtiens pour y travailler. C'est le plus important investissement unique dans l'histoire haïtienne moderne et le Président Kim, du Sae-A, a parlé de l'impact positif à long terme de cet investissement parce qu’il montrera au monde que « Le peuple haïtien travaille ardemment, qu’il est très compétitif et prêt à construire un avenir meilleur pour ses familles. »

La BID a octroyé la somme de 55 millions de dollars pour la phase initiale de la construction de Caracol. Elle finance également des programmes visant à favoriser la création de petites et moyennes entreprises locales en vue de fournir des biens et des services aux locataires du parc industriel et aux ouvriers. « Caracol peut avoir un effet multiplicateur phénoménal dans cette région », a déclaré le président de la BID, Luis Alberto Moreno. « Outre les milliers d'emplois en usine qui seront créés par les grands fabricants, nous verrons de nombreux entrepreneurs locaux démarrer de petites entreprises, en élargissant l'impact économique du parc industriel au-delà de ses barrières.»

Le gouvernement américain s’est engagé pour un montant minimum de 124 millions de dollars de financement pour la fourniture d’au moins 25 mégawatts de production d'énergie électrique, améliorer les installations régionales de santé, construire jusqu'à 5,000 unités de logement à proximité des villes de Ouanaminthe, Fort Liberté, Terrier Rouge, Trou du Nord, Caracol, et Quartier Morin dans le Nord d’Haïti en partenariat avec la BID et Food for the Poor, et moderniser les installations portuaires régionales.



L'Agence Américaine pour le Développement International (USAID), est chargée de la réalisation des projets. L'ambassadeur américain en Haïti, Kenneth H. Merten, a salué l'investissement du Parc industriel de Caracol et du Sae-A en Haïti comme étant une grande victoire et a déclaré: « L'investissement est la véritable clé pour rendre le peuple haïtien plus prospère, qui à son tour fera de la nation haïtienne, une nation plus indépendante et souveraine. »

Le partenariat entre Sae-A, la Banque Interaméricaine de Développement, les gouvernements haïtien et américain ainsi que la Fondation Clinton, aura un impact positif et durable sur l'effort de reconstruction d'Haïti. Le parc symbolise une étape importante dans nos efforts collectifs visant à revitaliser et à élargir l’industrie de l'habillement haïtien et les secteurs de l'industrie légère.

A l’issue de la cérémonie, les fonctionnaires ont pu visiter le chantier, le plus important actuellement en Haïti. Les opérations dans le parc sont censées débuter en Mars 2012.

En savoir plus sur le projet :
Le succès du Parc Industriel de la Région Nord repose sur plusieurs piliers aussi importants l'un que l'autre pour assurer sa réelle compétitivité à l'echelle mondiale et son intégration adéquate dans la croissance durable des communautés du Nord d'Haïti. Le total des investissements dépasse les 224 millions de dollars U.S.

  • Un parc industriel de 250 hectares offrant des services complet s: le parc offre des hangars industriels à des tarifs de location compétitifs, construits selon les normes internationales. La phase 1 comprend 350.000 m2 d'espace d'usine couvert, dont 120.000 m2 sont actuellement encore à louer. Une centrale électrique dédiée, située sur place et dotée d'une capacité de réserve suffisante, assurera une alimentation continue à des tarifs compétitifs. Le parc offre également une eau qui répond aux besoins des blanchisseries industrielles et des teintureries, ainsi que des stations d'épuration d'eaux usées modernes construites pour respecter les normes environnementales les plus strictes. Les contrats pour la construction du parc et de la centrale électrique ont été attribués en septembre à la suite d'un appel d'offres ouvert, concurrentiel et international.
  • Nouveaux logements : pour répondre à la migration potentielle vers cette région et fournir des logements adéquats et abordables, 5,000 nouveaux logements seront construits dans les communautés environnantes à une distance raisonnable du Parc, et seront dotés d'un accès à l'eau et à l'électricité, entre autres services.
  • Électrification : la centrale électrique du Parc alimentera en électricité les villes et villages voisins qui ne sont pas actuellement reliés au réseau électrique, ce qui aura pour effet d'améliorer sensiblement la qualité de vie des résidents et la compétitivité des petites et moyennes entreprises de la région.
  • Accès direct aux marchés mondiaux : d'importants investissements de modernisation des installations portuaires de la région sont prévus, en vue de se conformer au Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires (ISPS) et d'offrir une liaison rapide, de 3 à 4 jours, vers les États-Unis grâce à des liaisons maritimes fréquentes.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-3457-haiti-economie-55-millions-pour-le-parc-industriel-du-nord.html
https://www.haitilibre.com/article-3168-haiti-economie-le-parc-industriel-du-nord-prend-forme.html
https://www.haitilibre.com/article-3140-haiti-reconstruction-projet-de-construction-de-2-000-maisons.html
https://www.haitilibre.com/article-2302-haiti-economie-le-projet-coreen-du-parc-industriel-du-nord.html
https://www.haitilibre.com/article-2179-haiti-economie-parc-industriel-du-nord-tous-les-details.html
https://www.haitilibre.com/article-2086-haiti-economie-parc-industriel-244-millions-d-investissement.html
https://www.haitilibre.com/article-1338-haiti-economie-les-parcs-industriels-leviers-de-la-relance-economique.html
https://www.haitilibre.com/article-1232-haiti-economie-investissements-entre-10-et-25-millions-dans-le-textile.html
https://www.haitilibre.com/article-576-haiti-economie-la-coree-parle-business-avec-haiti.html
https://www.haitilibre.com/article-4072-haiti-economie-le-ministre-des-affaires-etrangeres-en-quete-d-opportunites-en-coree-du-sud.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Maksim Grakis
Posté le 29/11/2011 15:06:10
Nous remercions Haitilibre et tous ceux qui participent à ces commentaires et contre-commentaires de nous permettre de communiquer dans le respect, sans violence verbale et sans rancoeur. Tous les commentaires sont valables. Il y a des gens sérieuses qui écrivent sur les pages d'Haitilibre. Nous pensons aussi comme vous. Nous voudrions que les initiatives du gouvernement marchent et apportent des fruits pour ceux qui souffrent et pour nous tous. Nous voulons, en toute objectivité et au regard des recherches que nous faisons inviter le gouvernement à engager la population. Pour nous, plus vieux que certains, nous avons vu les investissements étrangers échouer dans notre pays. Dauphin, SHADA, HASCO, Usines de boules de tennis elatrye, qui ont engendré la bidonvilisation de nos centres urbains et l'appauvrissement de nos masses. Jusqu'ici rien n'a marché pour nous et pour le peuple haitien.Le temps est au changement. Changeons de méthode! Est-ce que le parc ou les parc industriels qu'on construit ne fermeront pas leurs portes un matin, sans préavis? Quand on a fermé la HASCO en 1987, 40,000 familles haitiennes ont perdu leur moyens de vie. Sans forme de procès. Le parc industriel est une proposition qui est venue de l'étranger, pas de nous. N'acceptons pas tout ce qu'on nous offre. Diversifions les investissements! Refléchissons un peu! Demandons que notre gouvernement ait le droit d'exiger des garanties sûres pour 20, 30, et 50 ans! C'est ça notre point de vue.
Antonio
Posté le 29/11/2011 11:57:16
@Maksim grakis -- Où vivez vous ? Je ne pense pas que vous vivez en Haiti.
Johane
Posté le 29/11/2011 11:08:18
@erndelma1-- Vous avez tout dit compliments.
erndelma1
Posté le 29/11/2011 09:12:51
@Maksim Grakis -- je comprends bien que la terre, l’agriculture est la mère d’une nation mais il n’y a pas comme la technologie pour emmener le développement. Même l’agriculture ne serait rien sans les machines, sans l’industrie, sans les usines. La France est l’un des rares pays au monde à se suffire largement sans importation agricole, mais la France ne serait pas la France sans ses usines. Les Etats-Unis a toujours été un pays agricole et n’était que ça dans le passé ; mais c’est la technologie qui a rendu possible entre autres, une agriculture mécanisée et moderne, et qui a fait de la nation Américaine la puissance qu’elle est aujourd’hui. La terre a toujours existé et est bien la mère de toute économie, mais sans la technologie et l’exploitation stratégique, l’industrie, les usines, l’on n’arrivera jamais à un développement durable. S’il faut sacrifier quelque chose au profit de quelque chose d’autre, je sacrifierais bien des hectares de terre non exploités pour faire arriver les usines qui rendent tout possible, même le travail scientifique de la terre. Mes amis, ce ne sont pas les moyens qui sont mauvais, c’est la méthode et le sérieux appliqués à ce qu’on veut faire qui font une différence. Un peu moins de sentimentalisme pourrait faire souffrir moins le peuple haïtien et nous fournirait l’opportunité de ne pas à quémander notre pain quotidien ou un bol de riz de quiconque. Mettons la terre au service du développement, au service de la terre et de l’homme haïtien.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n