iciHaïti - Culture : Honneur et mérite à l’artiste haïtiano-canadien Wesley Louissaint

iciHaïti - Chili : Le cinéaste Arnold Antonin reçois le «Prix Détroit de Magellan»

iciHaïti - Diaspora : Le Consulat Général d’Haïti à Paris, se rapproche des associations haïtiennes

iciHaïti - RD : Importante saisie de cigarettes de contrebande en provenance d’Haïti

iciHaïti - Justice : Déclarations tardives de naissance, aucun frais à verser


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #252

Haïti - Politique : Intervention de Moïse aux assises sur la bonne gouvernance

Haïti - FNE : 103 millions de subventions aux écoles communales, presbytérales, protestantes et épiscopales

Haïti - USA : Déclaration de la Congressiste Frederica Wilson concernant les Élections en Haïti


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Le Sénat pourrait être aboli dans la nouvelle Constitution
12/11/2020 09:48:49

Haïti - FLASH : Le Sénat pourrait être aboli dans la nouvelle Constitution
Mercredi, le sociologue Louis Pierre, membre du Comité Consultatif Indépendant pour l’élaboration du projet de la nouvelle Constitution, a déclaré que la suppression du Sénat dans la nouvelle Constitution constitue une proposition d’un groupe de spécialistes qui analysent le document soulignant « le Sénat n'a aucune justification politique » puisque les députés et les sénateurs proviennent du même électorat.

Rappelons que le Comité installé le 30 octobre dernier par le Président Jovenel Moïse, travaille actuellement sur la première phase du projet et prévoit des consultations avec des experts pour exposer les principaux problèmes identifiés dans la loi mère amendée de 1987. Le comité est composé de 5 membres Boniface Alexandre, ex-président provisoire, de Hérard Abraham, ex-général des Forces Armées d’Haïti (FAd’H) et des universitaires : Mona Jean, Louis Pierre et Emmanuel Eloi Jean.

Il a indiqué que les membres du Comité sont favorable à un régime présidentiel combiné avec une seul branche législative représentée par la Chambre basse. Un régime présidentiel qui implique une nouvelle architecture politique dans laquelle le Premier Ministre disparaît au profit d’une vice Président nommé par le Chef de l’État.

La Commission estime qu'un premier projet de Constitution sera disponible le 30 décembre pour analyse par la société civile, les organisations de défense des droits de l'homme, les églises, les médias et le grand public. Le texte final sera réécrit en tenant compte des considérations, propositions et réactions de ces secteurs.

Jovenel Moïse envisage tenir un référendum sur la nouvelle Constitution au plus tôt à la fin du premier trimestre 2021, avant l’organisation des élections. Précisons que le résultat de ce référendum, selon le Chef de l’État, n'est pas lié à la tenue des élections https://www.haitilibre.com/article-32199-haiti-politique-referendum-sur-la-constitution-moise-evoque-son-calendrier.html

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-32199-haiti-politique-referendum-sur-la-constitution-moise-evoque-son-calendrier.html
https://www.haitilibre.com/article-32188-haiti-actualite-zapping.html
https://www.haitilibre.com/article-32163-haiti-actualite-zapping.html
https://www.haitilibre.com/article-32158-haiti-politique-l-office-de-la-protection-du-citoyen-favorable-a-une-nouvelle-constitution.html
https://www.haitilibre.com/article-32120-haiti-flash-jovenel-moise-veut-une-nouvelle-constitution-avant-les-elections.html
https://www.haitilibre.com/article-32054-haiti-espagne-le-nonce-apostolique-souhaite-une-constitution-haitienne-adaptee-a-la-realite.html
https://www.haitilibre.com/article-31991-haiti-politique-reforme-constitutionnelle-et-elections-le-senat-prone-le-dialogue.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Eagleview
Posté le 13/11/2020 09:51:11
Je suis d'accord avec l'idee de fixer un niveau académique pour qu'une personne puisse être capable de se présenter à la députation. par example, un bac en science politique,economique et sociale. Haiti n'a pas besoin des Sénateurs corrompus et sans plan et éducation dans le pays.On a besoin d'un President avec son Vice-President et des Députés.
Nicky
Posté le 13/11/2020 08:58:18
Il faudrait également fixer un niveau académique pour qu'une personne puisse être capable de se présenter à la députation et aussi pour n'importe quel poste dans dans la fonction Publique. Bagay la trop facile en Haïti nèg la pa menm desannn neuvième li gen droit vinn président a la yon constitution papa
Patriote
Posté le 13/11/2020 08:39:47
Bonjour à vous tous, Je suis tout à fait d'accord à l'idée de l'elimination du Sénat. Et pour être éligible à la députation, bien des critères doivent être respectés. Le vice président doit être choisi par le candidat, présenté au peuple, comme il est le.cas aux USA. Dès qu'on vote le président, on choisi automatiquement le vice président. Fini les pots de vin aux parlementaires pour votre un premier ministre. GOOD JOB.
Stanley
Posté le 13/11/2020 04:12:13
Pour Moi c'est une meilleur solution, tout simplement nous avons besoin des députés de maires et d'un vice-Président.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n