iciHaïti - FAES : Travail temporaire pour 97 jeunes

iciHaïti - Gressier : Plusieur bandits tués, 2 fusils d’assaut saisis

iciHaïti - ALERTE : Brume de sable du Sahara (Conseils)

iciHaïti - FIFA : Le Brésil organisera le mondial féminin 2027

iciHaïti - Journée nationale des enseignants : Une dizaine d’enseignants honorés (Liste)


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : Le Commandant Kenyan de la Mission à la tête d’une délégation de haut niveau est à Port-au-Prince

Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - FLASH : 3 députées démocrates américaines proposent un plan de 50 milliards pour reconstruire Haïti

Haïti - FLASH : La PNH reçoit 10 nouveaux véhicules blindés des États-Unis (Vidéo)

Haïti - FLASH : 60 bourses d’études offertes par le Royaume du Maroc


+ de nouvelles



Haïti - Social : L’insécurité alimentaire augmente avec l’arrêt des importations
08/04/2024 09:31:18

Haïti - Social : L’insécurité alimentaire augmente avec l’arrêt des importations
Depuis début mars, la situation sécuritaire dans la capitale s'est dégradée avec l'intensification des violences des gangs armés, le pillage d’entrepôts, d'établissements publics et privés et la fermeture forcée des ports et aéroports. Ces événements ont provoqué l’arrêt des importations, notamment des flux de produits alimentaires, réduisant ainsi l’approvisionnement des marchés et impactant ainsi les prix des denrées alimentaires de base. En outre, la détérioration de la situation sécuritaire a également affecté les moyens de subsistance et les prix du carburant. En conséquence l’Organisation Internationale Famine Early Warning Systems Network (FEWS NET) le réseau international d'alerte précoce contre la famine, s’attend à ce que le nombre de ménages en Crise (Phase 3 de l’ntegrated food security Phase Classification - IPC) et en Urgence (Phase 4 de l’IPC) augmente au-delà des prévisions précédentes. L'ampleur de cette augmentation est actuellement en cours d'évaluation, et une analyse révisée des périodes actuelle et projetée sera incluse dans le rapport d'avril. Par ailleurs, si les acteurs socio-politiques ne parviennent pas à trouver une issue favorable à la crise, notamment politique, en nommant des représentants au pouvoir exécutif et sécuritaire en réduisant l'état de nuisance des bandes armées, l'insécurité alimentaire pourrait encore se détériorer, et le nombre de population dans le besoin augmenterait encore en avril.

Depuis le 5 mars 2024, le plus grand port maritime du pays n'a reçu aucun navire, selon le Service portuaire des Caraïbes (CPS). En tant qu'importateur net de produits alimentaires (70%), Haïti est particulièrement vulnérable aux dysfonctionnements des ports et aéroports, alimentant les pénuries de différents produits et affectant particulièrement l'approvisionnement en produits alimentaires. FEWS NET suit de près l'évolution de la situation sécuritaire et son impact sur le flux des approvisionnements vers les marchés, les prix et les déplacements de population, entre autres, qui sont tous des facteurs déterminants dans la situation aiguë de sécurité alimentaire en Haïti.

La tendance à la hausse des prix alimentaires observée en février s'est poursuivie en mars malgré une baisse de l'inflation annuelle. Le riz, dont les prix ont augmenté de près de 6 % entre janvier et février, est l'aliment de base le plus consommé en Haïti. La collecte des prix n'est pas encore terminée pour le mois de mars, mais certains commerçants ont déjà augmenté le prix du sac de 25 kg de riz importé à un niveau supérieur à la moyenne en raison des prévisions de difficultés de réapprovisionnement du marché local. Par rapport à la moyenne quinquennale, les prix de tous les produits suivis en février sont atypiquement élevés, dépassant 75% pour l'huile végétale et même 100% pour des produits tels que le riz importé ou local, les grains de maïs et les haricots.

Enfin, des précipitations inférieures à la moyenne, avec une répartition spatiale et temporelle irrégulière, ont été enregistrées au cours des trois derniers mois. Cette irrégularité dans la répartition spatio-temporelle des pluies, combinée à l'insuffisance ou à l'absence d'assistance aux agriculteurs déjà décapitalisés, ainsi qu'au coût élevé des intrants agricoles, a entraîné des retards et une réduction par rapport à la normale des activités de préparation des sols et de semis pour les la campagne agricole de printemps de cette année.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-41969-haiti-social-la-population-haitienne-prise-dans-l-engrenage-de-la-faim.html
https://www.haitilibre.com/article-41954-haiti-social-45-de-la-population-confrontees-a-une-situation-de-faim-aigue.html
https://www.haitilibre.com/article-41769-haiti-humanitaire-l-onu-lance-un-appel-de-674-millions-us-pour-venir-en-aide-a-3-6-millions-de-personnes-en-haiti.html
https://www.haitilibre.com/article-41681-haiti-insecurite-le-pam-reclame-d-urgence-des-couloirs-humanitaire-sur-fond-de-guerilla-urbaine.html
https://www.haitilibre.com/article-39828-haiti-humanitaire-taux-d-insecurite-alimentaire-en-haiti-2e-plus-eleve-au-monde.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n