Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Politique : Installation d’Ariel Henry comme Ministre de la Culture et de la Communication

iciHaïti - FLASH : Report de l’exposition «NAWÈ N»

iciHaïti - FLASH : Appel à candidatures, Stage de formation en commissariat d’exposition et médiation

iciHaïti - Caracoli : Formations en gestion culturelle, inscription ouvertes

iciHaïti - Social : Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #617

Haïti - Éducation : Le Ministre Manigat installé, réactive ses 12 mesures pour la réforme du secteur éducatif

Haïti - Politique : Installation du Nouveau Ministre des Affaires Érangères

Haïti - Migration : Naufrage près de l'île de Mona 10 haïtiens rescapés 2 disparus


+ de nouvelles



Haïti - Environnement : Écovert-Haiti fustige l’inaction et l’irresponsabilité du Gouvernement
07/11/2021 08:37:33

Haïti - Environnement : Écovert-Haiti fustige l’inaction et l’irresponsabilité du Gouvernement
Le militant écologiste Anel Dorlean, Ingénieur en Développement, Coordonnateur de Recherche de « Écovert-Haiti » s’alarme, dénonce et fustige l’inaction et l’irresponsabilité du Gouvernement « qui ose participer à la COP26 », alors qu’il ne prend aucune mesure pour déclarer « l’urgence climatique » ni « l’urgence écologique » et ne fait rien pour éviter l’effondrement de la biodiversité et la dégradation de l’environnement en Haïti https://www.haitilibre.com/article-30967-haiti-environnement-appel-a-declarer-l-etat-d-urgence-ecologique.html .

Extraits de l’intervention d’Anel Dorlean :

« […] Si la COP 26 qui s’est ouvert lundi 1 Novembre 2021 à Glasgow en Écosse est une occasion pour les états de présenter les efforts déployés pour lutter contre le changement climatique, pour Haïti c'est alarmant de constater que le pays risque de plonger dans le chaos climatique puisque l'État haïtien, 29 ans après la signature de la la Convention Cadre des Nations-Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC) en vigueur ldepuis le 21 Mars 1994, n’arrive toujours pas à mettre en application les recommandations de l'agenda 21 relatives entre autres à la gestion de la mer, des forêts, des montagnes, des ressources en eau et des déchets. Un simple constat sur l'état des sources, des rivières, des ravines, des égouts, des écosystèmes côtiers et marin et des bassins versants indique que le pays est en crise et que nous nous trouvons devant une impasse.

Malgré le cri d'alarme lancé par l'organisation Ecovert-Haiti concernant la dégradation de trois des cinq noyaux d'aires Protégées de la Première Reserve de Biosphère la Selle (Forêt des Pins et Parc) riche en biodiversité qui abrite des espèces animales et végétales endémiques à la République et leurs rôles dans l'absorption de carbone, l’État haïtien […] n’a pu stopper la dégradation des ressources forestière […] aujourd’hui, il ne reste qu'environ 12,000 des 32,000 hectares de la Forêts des Pins et 600 des 2,000 hectares du Parc National La Visite.

Même les deux zones humides de cette réserve de biosphère à savoir l'Étang Trou Caïman et le Lac Azuei qui constituent avec les zones humides du lac Enriquillo une valeur biologique exceptionnelle ne sont soumises à aucun contrôle.

Cette situation est la même pour le plus grand parc Naturel de la Caraïbe à savoir le Parc Macaya qui est livré à lui-même depuis la fin du projet financé par la Banque Interaméricaine de Développement qui a permis de recruter des agents pour sécuriser ce haut lieu de la biodiversité pourtant très menacee par les activités humaines.

La zone côtière de cette réserve de biosphères n'est soumise à aucune mesure de contrôle malgré la forte présence des mangroves https://www.haitilibre.com/article-12469-haiti-environnement-situation-des-mangroves-extremement-preoccupante.html qui aident à stocker les carbones bleus.
En matière de gestion de l'eau. L'État Haïtien n'a pris aucune mesure pour faire respecter l'arrêté du 8 octobre 1992 déclarant d'utilité publique quinze source d'eau qui alimente l'aire métropolitaine en eau potable.

La Plupart des rues des grandes villes d'Haïti sont transformées en des centres de décharges de déchets à ciel ouvert https://www.haitilibre.com/article-24489-haiti-flash-classement-de-la-honte-port-au-prince-ville-la-plus-sale-au-monde.html qui sont souvent brulés sur place, mettant en danger la santé des passants tout comme les résidents de ces quartiers.

La biodiversité d'Haïti continue à s'effondrer malgré les différents appels lancés par les organisations écologiques haïtiennes demandant à l'État de déclarer l’urgence écologiques dans les forêts haïtiennes.

On se demande comment des dirigeants si irresponsables puissent avoir de courage de répondre aux invitations internationales sur le climat alors qu'ils ne prennent aucune mesure pour déclarer urgence climatique en Haïti. […] »


Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-33284-haiti-environnement-les-montagnes-haitiennes-un-patrimoine-en-peril.html
https://www.haitilibre.com/article-30967-haiti-environnement-appel-a-declarer-l-etat-d-urgence-ecologique.html
https://www.haitilibre.com/article-28027-haiti-grand-anse-une-des-regions-la-plus-affectee-par-la-degradation-des-terres-et-la-deforestation.html
https://www.icihaiti.com/article-27853-icihaiti-environnement-haiti-mal-classe-174-sur-180-pays.html
https://www.haitilibre.com/article-25956-haiti-environnement-don-d-equipements-de-surveillance-et-de-mesure-de-la-pollution.html
https://www.haitilibre.com/article-24744-haiti-environnement-la-desertification-ronge-le-pays.html
https://www.haitilibre.com/article-24489-haiti-flash-classement-de-la-honte-port-au-prince-ville-la-plus-sale-au-monde.html
https://www.haitilibre.com/article-17656-haiti-environnement-l-onu-appelle-haiti-aux-bonnes-pratiques-environnementales-et-agricoles.html
https://www.haitilibre.com/article-12469-haiti-environnement-situation-des-mangroves-extremement-preoccupante.html
https://www.haitilibre.com/article-11333-haiti-environnement-la-survie-du-parc-macaya-est-a-la-fois-politique-et-citoyenne.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Jaguar
Posté le 07/11/2021 09:06:37
Monsieur Dorlean, vue votre niveau intellectuel et votre sens du bon sens, sans vouloir vous décourager a défendre notre écosystème, vous devriez remarquer que le peuple doit créer des institutions non gouvernementales pour défendre et protéger notre espace, sans compter sur des petits messieurs qui gouvernent: Il est a noter que le pays est a nous le peuple, que nous en sommes le patron et l'Etat c'est nous. En tout cas, je vous dis bon courage pour ce travaille archi difficile que vous faites. Que Dieu vous bénisse et vous conduise dans la bonne direction!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n